/mdt/ - Question du moment №20

Question du moment №20 (62 Réponses)

1 .

Pour des raisons qu'il ne vous appartient pas de connaître, j'ai découvert un demi-melon un peu moisi avec plein de moucherons dessus dans mon micro-ondes. Je ne souhaite pas que les moucherons envahissent mon appartement quand j'ouvrirai la porte. Est-ce que c'est éthique de les exterminer en lançant le micro-onde à pleine puissance ?

2 .

>>1
Ne fais surtout pas ça, tu risques de les faire fusionner avec le melon et de créer un être hybride incontrôlable.

3 .

>>1
Est-ce que ça peut vraiment les tuer ? Le micro-onde excite les molécules de flotte si j'ai bien compris, et ces merdouilles en contiennent peu ou pas.

4 .

>>3
Ici >>308 je confirme que ces merdouilles ont survécu. L'humanité a perdu une bataille aujourd'hui.

5 .

Pourquoi on entend moins parler de Google que d'IBM ?
Je pense qu'ils sont le véritable Skynet et qu'ils sont ceux qui nous apporterons la Matrice.

6 .

>>5
Leurs publicités embarrassantes donnent envie de les oublier.

7 .

Comment fonctionnent les attractions aquatiques ? Pourquoi l'eau n'est-il pas électrisé ?

8 .

>>7
https://fr.wikipedia.org/wiki/Isolant_%C3%A9lectrique

9 .

Dans le cas de rails, comment ils font ? Y a un cable qui se déroule pour suivre le bateau (wagon?)?

10 .

>>9
Le rail n'est pas électrisé, c'est juste un support physique. Une montagne russe typiquement a une longue phase ascendante qui sert à accumuler de l'énergie potentielle pour le véhicule, ensuite la gravité et les rails font le reste pour ramener le bidule au bout du parcours.
Pour ce qui est des attractions aquatiques (j'imagine que tu fais référence aux systèmes de bouées, parce que les trucs genre bûches fonctionnent comme des montagnes russes normales mais finissent avec un rail très légèrement submergé) c'est un courant artificiel qui est crée, la bouée n'a pas de système de propulsion installée à l'intérieur. En fait c'est soit une phase ascendante, soit un courant forcé mais il n'y a pas de moteur dans le véhicule.

11 .

Je comprends mieux. Merci.
Donc pour les montagnes russes, il y a un moteur qui fait le taf, c'est ça ?

12 .

>>11
Oui, il y a au début du parcours une pente très raide avec dedans un mécanisme motorisé qui hisse le véhicule en haut de la pente

13 .

>>10
>>12
Mea culpa maxima pour les fautes.
installé point final

14 .

Génial, merci Anon.

15 .

Dans ton périple tu passes dans une ville où va avoir lieu le plus gros festival de musique électronique du pays. Les organisateurs et festivaliers prônnent l'ouverture des chakras et l'utilisation du troisième oeil. Tu seras entouré d'êtres amicaux avec un PH fortement acide. L'entrée coûte entre 150 et 250€. Que fais-tu ?

1. Tu te rends à ce festival pour vivre l'expérience du dépassement de soi et remettre en question les notions de règles et de réalité dans un cocon rythmique de bon goût. 2. Pas question de claquer une fortune pour être entouré de hippies sous acide prêt à dépenser l'argent de leur parents pour fuir la réalité. 3. Tu observes le mur de la bibliothèque à le recherche d'un passage secret.

16 .

>>15
2 Si tu pensais à "I love techno", c'est l'occasion de faire le fan de la première heure de la FT dégoûté de cette nouvelle célébrité.

17 .

>>15
Difficile de faire le choix à ta place ânon. Perso ce serait 2 mais pas pour les raisons que tu cites. Je te conseille de jouer ça à pile ou face, ça te permettra de savoir de quel côté tu penches en fonction de si tu éprouves des regrets ou non. Je fais toujours ça quand j'hésite.

18 .

>>15
T'as plus de chances d'ouvrir tes chakras en lisant un livre de philo à la bibliothèque qu'en altérant temporairement ta conscience. C'est quoi la fascination des gens pour la drogue à la fin ?! Y'a que des effets délétères à long terme, et si vous voulez ouvrir votre esprit et stimuler votre imagination, c'est en faisant l'effort au quotidien, pas en suspendant temporairement votre vision du monde ennuyeuse et ultra conformiste pendant quelques dizaines de minutes.

19 .

>>18
Kek.

20 .

Y'a que des effets délétères à long terme
Non.

si vous voulez ouvrir votre esprit et stimuler votre imagination, c'est en faisant l'effort au quotidien
Ben tiens.

pas en suspendant temporairement votre vision du monde ennuyeuse et ultra conformiste pendant quelques dizaines de minutes.
Oui, tu es très intelligent, nous autres pauvres mortels ne pouvons que boire tes sages paroles et espérer un jour approcher ta capacité de discernement.

21 .

>>18
Je crois que je préférerais la compagnie d'un stoner à moitié schizophrène que celle d'un straight edge chiant, plein de ressentiment et de jugement.

22 .

>>15
Choix n°3 car en tirant le livre tu ouvriras un passage secret vers le festival.

23 .

>>18
Déclenché, les gens qui ne savent absolument pas de quoi ils parlent sont mon talon d'Achille.

24 .

>>19
>>20
>>21
>>23
Drogués déclenchés.

25 .

>>24
Neuneu salé.

26 .

>>25
Bah vas-y, liste ce que la drogue t'apporte à long terme. Moi tout ce que je vois c'est 1° la fascination pour le fait de prendre de la drogue car c'est rebelle 2° des trucs très vagues comme « se sentir en connexion avec le monde » alors qu'on peut atteindre la même chose avec des effets positifs durables avec la méditation, des actes altruistes ou encore l'écoute active de quelqu'un qu'on apprécie.

27 .

>>26
Ah je rajouterai que oui je vous trouve ultra casse-burnes car vous ne savez parler que des situations menant à l'usage de la drogue, les détails de sa prise ou la difficulté de s'en passer, mais jamais de ce que vous retirez, des idées ou sentiments nouveaux que ça vous apporte, ou de ce que ça vous a fait changer concrètement dans le quotidien. Ce qui me fait dire qu'il n'y a rien à en retirer à part un court moment de répit pour retomber dans une merdasse affective et intellectuelle pire qu'avant.

28 .

>>27
Bref, si la morosité était le champ gravitationnel de l'espace des sentiments, vous seriez des trous noirs.

29 .

>>26
>>27
Je ne prends pas de drogue parce que c'est illégal et que j'ai peur de me flinguer les synapses encore plus, et je suis globalement d'accord avec le fait que les dépresseurs synaptiques et GABA-ergiques (alcool, benzodiazépines, opiacés, barbituriques) sont une catastrophe à long terme, mais il y a quelques données qui indiquent que la prise de certains stimulants à dose modérée au long cours (en tout cas la caféine et certaines amphétamines) en association à un mode de vie « enrichi » (comprendre activité physique, alimentation, efforts cognitifs...) aurait des effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire, le capital neuronal et les performances cognitives (cf Erdös ou Johann Sebastian Bach).

Les psychédéliques sont surtout décrits comme modulateurs des perceptions, et on ne trouve pas grand chose de concret en positif ou en négatif à ce sujet. Je pense que le genre de personnes qui en prennent n'en retirent rien de toute manière parce qu'ils ont rarement la formation d'esprit préalable qui leur permettrait d'interpréter ce qu'ils ont ressenti sans partir dans des délires ésotériques à la mords-moi-le-nœud.

À mon sens, la question qu'on devrait se poser avant d'émettre un jugement de valeur (outre la notion même de responsabilité et de jugement), c'est si ceux qui font la décision (mais est-il une décision libre ?) de prendre ces substances nuisent à la société plus que s'il ne les prenaient pas. Dans le cas de l'alcool, du tabac ou du cannabis c'est évident, après le reste...

30 .

>>26
Tu fais une projection minable et tu l'attaques, très intéressant.

31 .

>>30
Tu vois, t'as rien à dire à part « ouin on m'attaque alors que je passe mon temps à m'étaler sur le sujet comme si on devait jamais rien me dire d'autre que du positif ». >>29 en revanche dit des trucs très pertinents.

32 .

>>31
Il y a un million d'œuvres d'art qui auraient été impossible sans drogues. Rimbaud, baudelaire, tu connais ? Des mouvements artistiques entiers.
Tout le monde se drogue. Absolument tout le monde, c'est pas restreint à la médiation chimique, il y a des pratiques non médicamenteuses qui tiennent de l'activité visant à atteindre un état de conscience modifiée, un truc con comme acheter sur Amazon déclenche le cycle de la récompense. Les gens regardent la TV, c'est pas de la drogue ? La pratique religieuse tient pas de drogue des fois ?
Le laïus poncif sur les conséquences au long terme montre juste que tu ne connais pas les bonnes pratiques associées à une consommation responsable.
L'alcool ruine bien plus de vies que les méchantes drogues, pourtant à aucun moment dans ton message tu t'es demandé pourquoi les gens se droguent. Après tout, ils n'ont qu'à faire des efforts, malheureusement ils n'ont pas ta force morale et ta vertu qui nous illumine un peu plus à chaque message plein de poncifs. Fais ta recherche au lieu d'attendre qu'Ânon se charge avec bienveillance de faire ton éducation pour que tu puisses tout recevoir tout cuit dans ta bouche. Ou alors fais preuve d'un modicus d'humilité et évite de balancer tes jugements péremptoires si tu veux éviter de recevoir de la mauvaise humeur.

33 .

>>32
Je redéfinis ce que veut dire « drogue » pour avoir raison. Bravo. Et puisqu'on parle de recherches, si tu en avais fait au lieu de sortir des poncifs sur la création artistique et tes délires sur « tout le monde se drogue lolilol » tu saurais que 1° il y avait un effet de nouveauté au début du XXème siècle, on connaissait mal les effets des substances psycho-actives 2° c'était l'espoir de trouver de nouvelles méthodes et de nouveaux sujets radicalement différents, mais avec le recul on sait aujourd'hui que leurs productions suivaient des règles, qu'il est possible de les reproduire, et que leurs approchent étaient malheureusement assez stériles au-delà de quelques décennies car se noyant dans leurs propres clichés. Par exemple il est possible d'appliquer l'analyse de la sémiotique de Peirce à Magritte, comme l'ont fait les auteurs de Interpréter l'art contemporain : La sémiotique peircienne appliquée aux oeuvres de Magritte, Klein, Duras, Wenders, Chavez, Parant et Corillon. Après, ton caca nerveux sur « gneu gneu gneu tu es plus vertueux que nous » c'est ton propre délire, pas le mien.

34 .

>>32
Des millions d'œuvres d'art n'auraient pas été possibles sans la shoah, la dépression, le suicide et l'esclavage non plus, jdissajdirien. Oui, souvent l'art est produit en réaction à des trucs pas cools, et Beaudelaire ou Rimbaud ont vécu des vies intéressantes, mais ni longues ni paisibles ni en bonne santé.

>>33
Je ne pense pas qu'il y aurait pu y avoir de Paradis Artificiels sans drogues. La bonne question, c'est quelle serait l'utilité de l'art inspiré par les drogues si elles n'existaient pas ?

35 .

Maintenant, l'utilité de l'art. On va vraiment de charybde en scylla.

36 .

La drogue semble apporter un signal de récompense sans grand effort.
Par exemple il y a des sportifs accrocs à l'endorphine, générée lors de l'effort musculaire. Mais il y a aussi plein de gens normaux qui font de l'exercice régulièrement et que cette endorphine encourage. Vaudrait-il mieux que tous ces gens prennent une pilule plutôt que de bénéficier des bienfaits de l'exercice sur leur santé ?
Populariser la drogue ou les jeux vidéos, n'est de pas favoriser ce raccourci "petit effort pour grosse récompense" ?
La récompense est similaire entre l'onanisme et la conception dans le cadre sacré du mariage. Les conséquences ne sont pas identiques pour la société, cependant.
Les drogués sont un peu des masturbateurs généralisés, en somme.

37 .

Comment gagner 1000 euros en quelques clics ?

38 .

>>36
Je suis drogué, onaniste, je fais du sport et je t'emmerde !

39 .

>>38
Basé confrère.

40 .

>>15
>>17
>>22

Deux directions s'offrent à toi. Au loin en tendant l'oreille vers l'est, tu entends le murmure des rythmes balancés depuis le bas de la vallée, et la promesse d'un espace de rencontre avec l'inconnu. Vers l'ouest, la mer fait résonne la mélodie de son ressac. La route est devant toi et elle n'attend qu'une seule chose : que tu prennes ta décision.
Après réflexion, c'est une évidence, tu choisis de sortir de ta zone de confort et pars pour le festival. Comment comptes-tu t'y rendre ?

1. Tu utilises la botte secrèteet universelle du pouce en l'air en bord de route, un autre festivalier s'arrêtera sûrement en chemin. 2. Tu consultes les différents réseaux sociaux pour trouver une voiture passant par ton chemin. 3. Tu commences à marcher en direction du festival, en maintenant une marche rapide de 7km/h, tu pourrais arriver dans 3 jours, juste à temps pour les dernières heures et les dernières notes du festival.

41 .

1 2 et 3 je marche vers le festival avec un pouce levé tout en consultant les réseaux sociaux avec mon intelliphone de ma main libre.

42 .

>>37
1. Sois prêt à perdre une somme d'argent pour espérer gagner.
2. Mise sur Grenoble, Brest ou Le Havre demain soir.
3. Ne me blâme pas si tu perds. Mais à vue de nez, ces trois équipes ont des côtes intéressantes étant donné leur probabilité de victoire.

43 .

>>41
>>42
Tu marches en bord de route pouce en l'air saluants les conducteurs qui croisent ton chemin. Les voitures te dépassent à 110 km/h sans même que quelqu'un daigne renvoyer un sourire. Les seules interactions des conducteurs sont des haussements d'épaule désolés, ou bien des gestes desarticulés pour signifier que leur voiture est pleine. Étonnamment les seuls qui te font signe sont ceux qui ne peuvent pas te prendre.
Ta bonne humeur se délite au fur et à mesure des passages, et ton pouce fièrement tendu tire vers doucement vers le bas. Hors de question de se laisser abattre ! Tu sors ton smartphone et mise quelques kopecs sur un 3-0 en faveur de Grenoble. La chance commence déjà à te sourire car les réseaux sociaux indiquent que dans les alentours, plusieurs festivaliers cherchent des covoitureurs pour partager les frais d'essence. Après 1h d'attente en bord de route, ton salut passe le virage, une Mazda rouge se range sur le bas-côté. Le conducteur tout sourire te fait signe de grimper. Vous échangez vos noms, quelques banalités d'usage, puis le silence se fait. Pendant le trajet tu :

1. Pose toutes les questions que tu as en tête sur la logisitque et le déroulent du festival. 2. Gobe une de ces pilule bleues dégageant une odeur mentolée que le conducteur te propose. 3. Tente de convertir le conducteur au varandredi saint WOLOLOLO.

44 .

2, aucune envie d'arriver sur place avec une haleine de chacal.

45 .

2 puis 1 et on verra si on peut faire 3 après ?

46 .

https://www.youtube.com/watch?v=YyqLnP0hOnI&a...
Ça a un nom ce que jouent les cuivres ? J'entends fréquemment ce petit thème dans diverses compositions.

47 .

>>46
Un autre exemple rigolo de ce thème https://www.youtube.com/watch?v=NhBktFVTjf8

48 .

>>46
>>47
C'est un rythme de base pour danse à 3 temps comme la valse.

49 .

>>48
J'appelle ça le "poum-pa-pa" mais je sais pas s'il y a un nom académique pour ce truc.

50 .

Ce message a été effacé.

51 .

Ce message a été effacé.

52 .

Pourquoi ne peut-on toujours pas changer de serveur DNS que pour un navigateur ?

53 .

>>52
Pourquoi vouloir faire ça ?

54 .

J'utilise 2 navigateurs, j'aurais aimé en garder un propre et un pour accéder à des sites interdits aux français.

Ainsi, j'aurais voulu utiliser un serveur DNS sur le navigateur le mieux configuré.

55 .

>>54
Si c'est pour accéder à des sites interdits en gardant un navigateur "propre" tu ne perds rien à utiliser le navigateur TOR à mon avis, toute la configuration est déjà faite pour toi. Si tu tiens absolument à utiliser deux DNS, tu peux aussi utiliser une machine virtuelle pour le navigateur sale. Mais vraiment, ce que je ferais dans ta situation est d'utiliser un seul DNS, celui en lequel tu places ta confiance pour naviguer les sites interdits aux français.

56 .

Tor, ce n'est pas con. C'est toujours de confiance ce navigateur ?

57 .

>>44
>>45

Tu gobes la pilule bleue avec méfiance car on ne sait jamais sur quoi on peut tomber. La pilule se désagrège lentement dans ta bouche pour un effet quasiment intantanné : la diffusion du goût rafraîchissant de la menthe sur toutes tes muqueuses buccale. Tu sens bon de la bouche.
La discussion se poursuit et tu poses des questions sur le festival. Tu connais a présent les meilleurs endroits où planter ta tente, le style vestimentaire à adopter, et le fait que l'alcool est absolument proscrit dans tout le festival. Il ne se vendra pas un seul galopin de bière ici.
Ton conducteur te dépose à la ville la plus proche. C'est l'occasion de se reposer, se laver, et d'acheter des vêtement originaux et bigarrés dans la friperie locale.

Histoire courte : tu arriveras à acheter des places à un bon prix alors que le festival est supposé être complet depuis des mois. Tu prends plaisir à déambuler dans le lieu de fête le plus accueillant que tu aies jamais vu. Entre scènes magnifiquements décorées, installations interactives, canapés confortables, hamacs, initiation au tissu aérien ou tu te découvriras être un solide acrobate, tu n'as pas eu le temps de t'ennuyer. Tu restes sobre malgré les nombreuses offres de marie-jeanne et la facilité avec laquelle il est possible de se procurer cocaïne, kétamine et mdma. Le festival possède même un stand de réduction des risques dans lequel tu peux faire tester le produit afin de savoir de quoi il est composé, comment le consommer, et avec quel autre substance il y a une synergie ou bien un risque.
Tu repars après 3 jours et 3 nuits de fête, avec des souvenirs de belles rencontres et l'envie d'offrir à ceux qui croisent ton chemin.

Fin

58 .

>>57
Je demande au conducteur la pilule rouge.

59 .

>>58
La pilule diffuse lentement son principe actif. Un murmure résonne dans tes oreilles, une voix lointaine qui se fait de plus en plus présente et scande tel un mantra : "les relations homme/femme sont un mensonge."

Fort de cette idée simple et bouleversante, le paysage prend une autre forme. C'est devenu un lieu de débauche où il faut être excentrique pour espérer exister, pour soi et aux yeux des autres. Vêtement, comportement, consommation, il faut aller toujours plus loin, l'excès devient la norme. Que deviendrons ces gens une fois le festival terminé ? Lorsque la folle parenthèse sera refermée, ils retourneront à une vie bien rangée dans laquelle il n'est pas bon de faire trop de vagues. Et de travailler tranquilement pour peut-être revenir l'année suivante.
Les lumières vacillent autour de toi, trop de monde partout, trop de bruit, la musique hurle une colère tapageuse, et le public s'en nourrit, car il n'y a que ça à manger. La fête est finie, il est temps de rentrer. Sur le chemin du retour tu rumine le goût amer de la médiocrité. Ta médiocrité, et celle de tout ceux qui t'entourent.

60 .

>>56
Il n'y a pas mieux.

61 .

Niquel !

62 .

Je suspecte que le refrain de cette chanson française https://www.youtube.com/watch?v=Zz2UoZtyGIw est basé sur un air classique célèbre. Est-ce que quelqu'un pourrait l'identifier ?

63 .

>>62
Il pourrait y pourrait avoir un rapport avec le Vivace du concerto pour deux violons en ré mineur de Bach (BWV 1043), en tout cas deux mesures mélodiques correspondent à peu près. Si c'est vraiment un décalque d'une pièce de musique savante, ça serait plutôt du coté de la période baroque, et plutôt Bach ou Händel.
Styles : Acrimonie Nuit