/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 56821)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 1107 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - Je suis attiré par une élève.
Fichier 152132881454.jpg - (80.35KB , 360x640 , 29340960_10155426459541903_859546179_n.jpg )
56821 56821
Premier message ici.

Je suis professeur de philosophie, j'ai 29 ans. C'est ma deuxième année d'enseignement. Je n'ai que des classes de Terminale, logique.

Dans une de ces classes, une élève est, depuis le début de l'année, très intéressée par la matière. Volontaire, pertinente dans ses commentaires oraux, douée à l'écrit. Mais elle en pince aussi un peu pour moi.

Au départ il s'agissait surtout de petites remarques, des compliments, des plaisanteries. Elle se débrouille toujours pour rester un peu seule avec moi à la fin du cours, pour me poser des questions sur le cours. Je la trouve très belle mais aussi intéressante. Je n'ai pas pour habitude d'être attirée par les filles aussi jeunes (elle aura 18 ans dans quelques semaines).

Un jour, elle m'a donnée sa copie de DST déjà corrigée par mes soins et m'a demandé de la relire pour lui faire de plus amples remarques par mail, pour qu'elle puisse s'améliorer. Je propose effectivement cela aux élèves qui trouvent les annotations trop sommaires.

J'ai donc pris sa copie. Lorsque je l'ai relue chez moi, j'ai vu qu'elle avait laissée une trace de rouge à lèvres. Je lui ai fait le retour en question par mail mais je n'ai rien dit à ce sujet.

Elle continue les petites remarques mais rien de bien dérangeant. Toujours très sérieuse en cours. Je l'aide un peu avec son orientation.

Ma copine m'a largué en décembre et honnêtement c'est la seule fille par qui je me sens attiré depuis. Je fréquente deux autres filles très superficiellement, de 24-26 ans, juste pour le sexe. Elles m'ennuient passablement. Alors que cette fille m'attire clairement sous tous rapports. Le côté naïf, plein d'énergie, innocent. Avec cette touche de féminité exacerbée qui caractérise les jeunes filles. Je me vois bien la fréquenter sérieusement. Bien sûr je ne vais rien tenter tant que je suis son prof. Mais il ne reste plus qu'un trimestre avant le bac.

Je ne sais pas si je souhaite des conseils en particulier ou si je voulais juste vider mon sac. C'est à la fois agréable et enivrant mais effrayant aussi. Je ne serai pas dans ce lycée l'an prochain et je ne risque rien légalement (c'est plus fréquent qu'on ne le pense, j'avais l'an dernier un collègue de 45 ans, marié à une ancienne élève avec qui il avait des enfants !)

Image en relation : c'est la copie en question.
Agrandir toutes les images
>> 56822
Désolé pour les fautes je suis un peu ivre.
>> 56823
Fichier 152136296058.jpg - (100.64KB , 640x813 , 1521053632869.jpg )
56823
Conduis toi en adulte pour une fois putain. Elle a juste un béguin pour son prof c'est tout. Prévois un entretien et dis lui de baisser le thermostat et de garder sa bouche loin des copies.
>Avec cette touche de féminité exacerbée qui caractérise les jeunes filles.
Tu vois trop de gamines ou t'es malvoyant? Des lycéennes qui surjouent les femmes fatales ça t'excite? Et putain parle pas de relation sérieuse, tu sens la vieux garçon pressé. Surtout qu'en toute probabilité après le bac elle partira en fac dans une autre ville et tu ne restera qu'un innocent et infantile béguin d'élève.
>> 56824
Fichier 152136605151.jpg - (34.56KB , 460x535 , 201664.jpg )
56824
Il me semble excessivement improbable que cette relation te satisfasse, OP. Je ne remets pas en question l'intellect de cette gamine mais je doute fort qu'à même pas 18 ans, elle soit sur la même longueur d'onde qu'un mec de 29 ans, en terme de maturité, d'attentes dans la relation, d'égo, d'expériences, de sagesse.

Je vais citer le film Scott Pilgrim VS The World :
- Hey! Whoa, whoa, whoa! Scott's mourning period [of his previous relationship] is officially over. He's totally dating a high-schooler.
- Dating a high-schooler IS the mourning period.

Et Scott a 22 ans...

Et puis il est également probable que c'est juste un béguin de prof comme dit >>56823, et donc que tout changera une fois l'année finie, c'est-à-dire une fois qu'enfin, tu considères safe de tenter quelque chose. Contrairement à lui cependant, je ne te jette pas la pierre, car difficile de rester de marbre lorsqu'une fille qui t'attire te fait du rentre-dedans. Il ne faut pas oublier qu'on te parle depuis notre stoïcisme froid alors que tu es manifestement chimiquement bouleversé par cette jeunette. Or que serait l'humain sans les interactions hormonales ?

Mon conseil est donc le suivant : ne te mets pas bille en tête, et si à la fin de l'année c'est toujours chaud-patate, va donc, mais attends-toi à une déception et surtout, arrête de croire que ça peut déboucher sur une relation sérieuse. Et pense à faire le deuil de ton ex.
>> 56825
Personnellement, je pense que tu devrais complètement oublier l'affaire. Rien que professionnellement, je vois pas comment tu pourrais te remettre de ça. Socialement, j'imagine pas les emmerdes avec ses potes, ses parents et les tiens. Moralement, j'en parle pas, t'es prof de philo.
>> 56826
>>56823

Je pense me conduire en adulte. Aucune différence de traitement. Bien sûr si elle veut discuter du cours ou qu'elle veut de l'aide, je m'exécute mais je fais ça avec tous les élèves. Je ne la surnote pas. Et bien sûr je ne réponds pas à ses avances. Après comme je l'ai dit je n'ai pas pour habitude d'être attiré par des filles de son âge. Elle en fait un peu plus (ce qui est pas difficile avec les vêtements et le maquillage) et si je la voyais dans la rue je penserais sûrement qu'il s'agit d'une étudiante séduisante. Mais ça vaut pour beaucoup d'élèves, c'est purement esthétique. Une fois qu'elles sont dans la classe je sais factuellement qu'elles ont 17-18 ans donc aucune attirance, surtout que niveau personnalité en général c'est vraiment pas plus intéressant que ça. Sinon effectivement je parle de relation sérieuse parce que c'est la première fois depuis ma rupture qu'une fille me plaît au-delà du physique. Je n'y peux rien. Peut-être que les filles que j'ai fréquenté depuis la rupture manquaient de joie de vivre et n'avaient pas une personnalité très intéressante et que donc elle contraste avec elles.

>>56824

Oui, tout ce que tu dis est probable. C'est pour ça que je la laisserai faire le premier pas à la fin de l'année. Vu les indices qu'elle se permet déjà de laisser elle n'hésitera pas. Si elle n'en fait rien je saurais au moins à quoi m'en tenir.

>>56825

On est en France pas aux USA. J'ai un ami prof de philo qui a 33 ans. Il se tape 3/4 anciennes élèves à la fin de chaque année. Ça n'a jamais eu aucune conséquence. Il les fréquente parfois quelques longs mois. Les élèves n'en parlent pas à leurs parents, et même quand elles le font, les parents n'auraient jamais l'idée de contacter le lycée, ce sont après tout de anciennes élèves. Personnellement je n'enseignerai même plus dans ce lycée l'an prochain. D'un point de vue légal ce n'est même pas interdit pour un professeur d'entretenir une relation avec son élève même pendant l'année, tant qu'elle est majeure. Bien sûr c'est mal vu par l'administration mais l'enseignement ne peut pas avoir de sanction. En l’occurrence ce cas de figure ne me viendrait absolument jamais à l'esprit.
>> 56827
Fichier 152138040877.jpg - (5.94KB , 229x120 , 13260563263.jpg )
56827
>>56826
>mtq j'ai lu "Il se tape les 3/4 de ses anciennes élèves"
>> 56828
>>56827

Quand bien même ce serait le cas. Vous croyez vraiment qu'en 2018 les parents sont au courant des fréquentations de leur fille de 18-19 ans, surtout l'année de son entrée à la fac ? Au pire des cas ils savent qu'elle fréquente un homme plus âgé.
>> 56829
Certes ce n'est pas interdit, mais un trentenaire qui se sent attiré par des lycéennes ça en dit long sur le personnage.
>> 56830
Comme je l'ai dit c'est nouveau pour moi. Et c'est d'autant plus facile de ne pas être attiré quand on n'en côtoie pas. Tu as sûrement trouvé des lycéennes de 17-18 ans très attirantes lorsque tu les as croisées dans la rue ou dans le métro, sans même savoir leur âge.
>> 56831
Personnellement je n'ai rien à dire, mais comme je suis content de voir de la vie et de la nouveauté sur la verte, je vous fais coucou.
>> 56832
Moi ce qui me dérange, c'est quand tu évoques les aspects qui te plaisent chez cette fille :
>Le côté naïf, [...] innocent
Est-ce que c'est aussi ce que tu recherches chez les femmes de ton âge ?
>> 56833
>>56832

Ca dépend. La maturité émotionnelle et intellectuelle et importante. Mais beaucoup de filles de mon âge (ou même à partir de 25 ans) manquent de fraîcheur. Elles dégagent quelque chose d'usé, voire de franchement névrotique. Le côté carriériste, l'obsession pour les voyages, la tonne de partenaires sexuels dans le passé, les centres d'intérêt médiocres et l'inculture sont des choses qui me dérangent. Voilà pourquoi ma copine précédente, avec qui je suis resté plus de 4 ans, ce qui est un record me concernant, me plaisait. Elle aimait la poésie, la danse. Elle était intelligente et cultivée mais n'était pas obsédée par sa carrière. Elle avait eu très peu de partenaires sexuels avant moi et uniquement dans le cadre de relations. Elle n'avait pas ce côté très "masculin" des filles actuelles, qui fument énormément, boivent, parlent comme des mecs et sont vulgaires et pourtant elle avait malgré tout de l'humour et aimait s'amuser.
Oui, je suis ultra conservateur, mais j'assume totalement. Je l'écris là assez trivialement mais c'est chez moi un point de vue social qui est solidaire d'une pensée qui a été corrélée à l'expérience.
Je ne dis pas que toutes sont comme ça. Mais dans une grande ville comme Paris, c'est un problème récurrent. Je remarque d'ailleurs que j'ai toujours été en couple avec des provinciales et que ce sont celles qui me plaisent le plus.
Je ne dis pas non plus que la jeunesse est un antidote à cela. Je ne vais pas me mettre à draguer seulement les filles de moins de 20 ans... Simplement, ça ne m'étonne pas que cette fille n'ait pas ces défauts insurmontables pour moi, étant donné qu'elle n'a pas encore été projetée dans le monde qui tend à les générer.
>> 56834
Fichier 152140405839.jpg - (21.10KB , 500x370 , pub4.jpg )
56834
Je t'aime bien OP.

Oui ce message ne sert à rien. Mais à quoi ça sert de servir à quelque chose ?
Une image de la culture du viol pour compenser ma caution à des propos conservateurs. Quoi c'est pire ? Merde...
>> 56835
>Je ne sais pas si je souhaite des conseils en particulier ou si je voulais juste vider mon sac.
>Les trois messages suivants sont des acrimoines sortant de leur voeu de silence pour affirmer leur conseils à >>308

Je suis d'accord avec vous hein, mais ça me chiffonne. Je suis partisans du questionner avant de parler.
>> 56836
  N'oubliez pas.
>> 56837
>>56830
Je précise que si mon ton a l'air très sec, c'est précisément parce qu'être dragué par des lycéennes ça m'est beaucoup arrivé. Je parle en connaissance de cause et ce qui me choque c'est toi, pas le fait que les gamines aiment tester leurs charmes nouvellement acquis.
>Oui, je suis ultra conservateur, mais j'assume totalement.
Rassure toi on avait remarqué.
>> 56838
>>56833
>Elle n'avait pas ce côté très "masculin" des filles actuelles, qui fument énormément, boivent, parlent comme des mecs et sont vulgaires et pourtant elle avait malgré tout de l'humour et aimait s'amuser.
Tu es un bourgeois, Ânon.
>> 56839
Fichier 15214476436.gif - (1.77MB , 349x255 , 1519603664907.gif )
56839
>Oui, je suis ultra conservateur, mais j'assume totalement.
C'est un joli euphémisme pour avouer que tu es un r9k qui redpillé.
>> 56840
>>56838
D'ailleurs je sais même pas si j'appellerais ça un côté masculin, une fille avec un côté masculin elle s'habille dans le rayon homme, te jette sur le lit et reste au-dessus.
>> 56841
C'est marrant je me décrirais à l'opposé d'ultra-conservateur, mais moi aussi je ressens quelque chose de particulier chez les femmes de 17-19 ans, et sans doutes les personnes de cet âge en général. Elles sont à ce moment où, pour la plupart, n'ont pas encore absorbé le cynisme pessimiste ambiant, et sont encore optimistes envers elles-mêmes et le monde. Après, un peu plus tard, déçues par une succession d'expériences négatives, elles prennent une attitude totalement inverse... Ça me pose problème car, là où au collège et au lycée je trouvais les gens trop immatures sur pas ma de points, je me suis volontairement efforcé de garder cette vision du « tout est possible », « changeons le monde » et « qui je suis va encore continuer de changer rapidement », et les gens de mon âge commencent à être trop... plats ? Enfin, dans leur vision d'eux-mêmes et du monde, car je sais très bien que si je pratique l'écoute active avec eux ils ont plein de choses intéressantes à dire, mais ne s'en rendent pas forcément compte.
>> 56842
Conseil juridique : ce n'est pas de l'abus de pouvoir si elle a des couettes, des chaussures à talons et une petite jupette à carreaux.
>> 56843
>>56841
>C'est marrant je me décrirais à l'opposé d'ultra-conservateur, mais moi aussi
C'est normal, PO ne l'est pas. Quand on est "ultra-conservateur" on ne parle tranquillement de sexe hors-mariage, on ne convoite pas des lycéennes qui jouent les allumeuses, etc.
PO n'est pas conservateur, il est juste du comprimé carmin.
Et honnêtement des gens optimistes et confiants on en trouve vraiment partout. Si tu es une sorte de vampire à optimisme en plein jeûne va donc te faire un encas dans un rally politique.
>> 56844
>>56821
Vas y fonce , tu risques rien , regarde l'exemple de cette femme opprimée par le patriarcat cougarde pedo de Brigitte Macron, tout le monde trouve cela normal.
>> 56847
>>56843
>il est juste du comprimé carmin.
Qu'est-ce qui te permet de dire ça ?
>> 56848
>>56843
>Et honnêtement des gens optimistes et confiants on en trouve vraiment partout.
Pas dans tous les cercles sociaux. En fait, c'est même précisément l'un des facteurs déterminant de l'attribution du cercle social passé 20 ans. On trouve plus de pessimistes en bas.
>> 56849
>>56848
>En fait, c'est même précisément l'un des facteurs déterminant de l'attribution du cercle social passé 20 ans.
Comment ça cercle social? Qu'est-ce que tu entends par "cercle social"? Le rang social? Le cercle de fréquentations? C'est hyper vague comme terme, mais oui je suis d'accord: penser l'histoire comme une pente descendante, montante ou plate ça a énormément d'influence.
>> 56850
>>56849
J'ai écrit cercle social en pensant classe sociale, mon mauvais.
>> 56851
Retiens ce que les acrimoines tentent de faire, enfoncer promptement leurs avis dans ta gorge bégayante
Ton salut passera par une conquête, plante ton drapeau de philo aussi profondément qu'il t'es possible en Sophie
>> 56852
Preuve que la philo ça n'apprend vraiment que dalle aux gens en fait
>> 56853
>>56851
La cavalerie pharmacienne est arrivée on dirait.
>> 56854
Fichier 152149735485.jpg - (33.42KB , 500x376 , 538.jpg )
56854
Hmm, ce fil baisse en qualiter.
>> 56855
Faut demander à Teachan, c'est elle qui avait envie de niquer un de ses élèves, non ?
>> 56856
>>56855
Non il me semble qu'elle voulait juste poser pour des trucs type Suicide girl, mais avait peur que des élèves tombent dessus.
>> 56857
>>56852
Oh bordel, ça doit être le message le plus balèze que j'ai jamais lu sur cette planche et Underfoule réunis. Oh putain. Et personne n'a relevé en plus.
>> 56858
Fichier 152158913248.jpg - (26.28KB , 480x853 , IMG-20151022-WA0000.jpg )
56858
>>56857
A peine exagéré.
>> 56859
Fichier 152163504388.jpg - (49.67KB , 1040x690 , 1498723559-2.jpg )
56859
>>56841
Toi tu as voté Macron au premier tour.
>> 56860
Fichier 152163747514.jpg - (39.33KB , 479x349 , ifeellikewevebeenherebefore.jpg )
56860
>>56859
Je suis intéressé par le raisonnement qui t'a conduit là. Et toujours pas la réponse à ça aussi : >>56847
Parce que bon j'ai l'impression qu'on est sur de la bonne grosse déduction qui tache à la profilânon (c'est-à-dire qui se plante tout le temps).
>> 56861
>>56860
Sauf que ces deux fois là il ne s'est pas trompé, et c'est pour ça que tu aimerais savoir comment il est tombé juste.
>> 56862
>>56861
>Sauf que ces deux fois là il ne s'est pas trompé
Encore une déduction dont j'aimerais connaître le cheminement, décidément.
>> 56863
Fichier 152165822967.jpg - (113.72KB , 1440x614 , angelina_jolie_Hackers_90s_punk_hairstyle.jpg )
56863
>>56860
Les deux déductions ne sont pas du même ânon. C'est moi qui ai parlé de comprimé carmin. Je suis en train de rédiger mon raisonnement, pendant ce temps donne donc la réponse. Mentir ne sert à rien.
>>56840
>te jette sur le lit et reste au-dessus
Non ça c'est le signe que tu n'as pas affaire à une nunuche.
>> 56864
Montre-lui ton CHAMPIGNON en plein cours.
>> 56865
>>56863
>pendant ce temps donne donc la réponse
Tu es démasqué, profilânon, je ne suis pas OP.
>> 56867
Nouvelles règles de l'acrimonie :
1. L'ânon qui tente de percer l'identité d'un autre ânon est Profilânon.
2. Profilânon se trompe toujours.
>> 56868
>>56867
Bien tenté Ânon-législateur.>>56867
>> 56870
Fichier 152167945299.jpg - (243.06KB , 764x1000 , passe-ton-bac-d-abord-aff-1-g.jpg )
56870
PO je me pose la question de savoir :
- À quel point la représentation que, toi tu as de cette fille, et que cette fille a de toi, influe sur l'attirance qui opère entre vous ?
- Jusqu’où il est possible de mener cette relation une fois que la rencontre authentique se produit entre vous ?

Mon avis :
- 84%
- Une rupture immédiate après que l'illusion du "il/elle est différente" "il/elle me comprend" se soit volatilisée.

Personnellement je suis gêné. Le sujet est socialement mal accepté au point que ça en devienne un tabou, ce qui est dommage et n'aide en rien ceux qui sont confrontées à ces situations. Surement que ce tabou influe sur ma perception, je m'excuse d'avance. Ne pas faire le premier pas, attendre qu'elle fasse un mouvement vers toi à la fin de l'année, ne pas répondre à ses avances, c'est ne pas donner de suite à ses avances. De mon point de vue ces absence de réponse envoient un message. Et en partant du principe que ce rapport de séduction se déroule dans le temps, ton absence de réponse renvoie à cette fille un message criant pour toi : "continue".

Tes paroles et tes actes sont un signe, tes silences aussi.

Je ne suis pas à l'aise avec les remarques :
>je ne risque rien légalement
>Il se tape 3/4 anciennes élèves à la fin de chaque année. Ça n'a jamais eu aucune conséquence
Tout ça me donne un peu l'impression de s'abriter derrière le légal ou l’anecdote, qui sont des faux semblant, pour éviter de poser la question de ce qui est juste. Qu'en est-il des conséquences humaines ?

>Passe ton bac d'abord, on se voit après.
>> 56872
Bonne chance PO. Ne tente rien pendant qu'elle est encore ton élève ou pas majeure ça serait stupide mais à la vue de ton message tu as l'air assez intelligent pour ne rien faire.
>> 56873
Déjà vu sur le câble.
>> 56878
>>56873
>vu à la TV
>> 56896
>>56870

PO ici.

Tu as sûrement raison pour le côté prof/élève, encore que je n'en suis pas si convaincu que ça, certains signes laissent entendre qu'elle aime la personne autant que le prof. Je ne suis même pas sûr d'être un prof génial qui plus est. Un peu atypique clairement, mais je ne suis pas le genre de prof qui va intéresser tous les élèves de la classe, certains vont clairement s'en foutre tout au long de l'année. J'ai des collègues bien plus charismatiques je pense.

Je ne comprends pas la suite de ton message par contre. Il est tout à fait normal que je ne réponde pas à ses avances en l'état. Ce qui ne veut pas dire que je l'ignore non plus. Et tu te contredis. Soit c'est une attirance fondée sur des représentations et non sur la réalité, et dans ce cas mieux vaut ne rien faire, soit je dois réagir à ses avances mais ça ne peut pas être les deux.

En tout cas je ne ferai absolument rien pendant l'année scolaire, ça, je le maintiens.
>> 56904
Fichier 15220071623.jpg - (33.42KB , 980x474 , jean humpich paysage meditatif.jpg )
56904
>>56896
Merci de ta réponse. Oui c'est justement là où je veux en venir ! Mon point de vue c'est de dire qu'on ne connaît pas les raisons qui font qu'elle est attirée par toi. C'est là où je me méfie des représentations. Tu es sûrement quelqu'un de bien ! Pour ce que j'en sais t'es prof de philo, dans la trentaine, se remettant d'une séparation. Chez moi tu pars avec un capital sympathie assez élevé par exemple.

Mais elle, que sait-on de ce qui l'attire chez toi ? Si je raisonne avec le peu d'éléments qu'on a, une fille de 18 ans est éprise d'un homme de 11 ans son ainé qui est prof de philo, et qu'elle fréquente dans le cadre scolaire. Elle est pertinente dans son travail, et son prof de philo l'encourage dans le développement de sa réflexion. Probablement que vos discussions dans le cadre scolaire sont intéressantes et que ça lui apporte de la matière dans son développement intellectuel et personnel.

Personnellement je vois plusieurs panneaux "danger". Un panneau danger, pas de problèmes. Plusieurs panneaux et la probabilité de sortie de route augmente.
>La différence d'âge
>Les statut sociaux respectifs. Professeur, élève, cela implique la construction d'une "image" mentale de l'autre. Cette image est plus ou moins éloignée de la réalité. Elle influe fortement sur les facultés émotives de l'un envers l'autre. Et Vice et Versa
>La matière que tu enseigne. Elle est chargée d'un représentation noble et exceptionnellement valorisée dans notre société
>Le cadre dans lequel cela se produit. Le lycée, lieu ou on proscrit tacitement la relation entre professionnel et élève. Et le caractère interdit en rends excitant la transgression
>Sa construction psychologique. On ne sait rien de son éducation passée et de son rapport à l'interdit.
>Ta construction psychologique. Ton rapport à la norme, à l'interdit, ton cadre éthique et moral.

Personnellement je me représente une jeune fille belle et intelligente, en pleine phase de développement psychologique et social. A son âge cette phase de développement est intense, c'est pourquoi je pense qu'elle est aussi critique, dans le sens pleine d'enjeux. En fonction de ses expériences positives, négatives, et de la réponse de son environnement elle renforcera ses comportement et poursuivra son développement. En venant te séduire, elle vient peut-être aussi tester le cadre. Je travaille au quotidien avec des adolescents et des adolescentes qui testent le cadre, chacun à leur manière, chacun différemment. Ce dont ils ont besoin, ce sont des réponses. Ces réponses, sont structurantes psychologiquement et socialement. Je pense que c'est cette dernière phrase qui résume mon inquiétude principale. Je ne sais pas si tu t'en rends compte mais tu fais partie des structurants psychologique et sociaux les plus importants dans leur vie. C'est magnifique et terrifiant à la fois. Quel meilleur contexte que le cours de philosophie et son professeur pour tester le cadre de la société ? Je ne dis pas que c'est volontaire et conscient, je dis que c'est à prendre en compte.

Mon avis c'est que tu dois lui répondre que tu as remarqué ses signes, que tu en est flatté, mais que dans ce contexte une relation est proscrite. Ce n'est peut-être pas ce que tu veux ou ce que ressens, mais c'est ce qui selon moi est juste.

>Soit c'est une attirance fondée sur des représentations et non sur la réalité, [...] soit je dois réagir à ses avances.
A mon tour de ne pas comprendre ce que tu veux dire. Soit c'est une attirance fondée sur des représentations, soit c'est une attirance fondée sur... la réalité objective ? Mon propos c'est de dire qu'on évolue dans un univers de représentation qu'on actualisera ou pas tout au long de notre vie. Être épris de quelqu'un c'est selon moi être épris d'une image qui nous évoque des choses et qui nous fait ressentir des choses. Et l'actualisation de cette image est un processus long qui implique une connaissance, toujours parcellaire, des mouvements intra-psychiques personnels en lien avec l'environnement. Ca ne se fait que dans de très longues périodes de temps en partant du principe que le sujet souhaite s'actualiser.
>> 56906
>>56904
>Tu es sûrement quelqu'un de bien !
Ou pas.
>> 56908
Fichier 152201518332.jpg - (35.31KB , 352x288 , 13521350638.jpg )
56908
>>56906
C'était vraiment très intéressant.
>> 56923
La plupart des réponses font l'erreur de considérer l'OP comme quelqu'un de beaucoup plus mature que son élève. Ce n'est pas le cas. Bienvenue en 2018, les gens de 29 ans sont encore des ados. Surtout s'ils sont profs : vous faites l'erreur de considérer les profs comme des gens expérimentés et responsables. Il n'y a pas plus immature qu'un prof. Un prof c'est quelqu'un qui n'est jamais sorti d'une salle de classe de sa vie. Un jour il était élève et le lendemain il est passé de l'autre côté du bureau, il ne connaît rien au monde extérieur, n'a jamais été confronté à un autre travail. OP n'a jamais fait autre chose que de la philo et n'a jamais eu d'autres interactions ailleurs que dans le cadre d'un établissement éducatif.

OP n'est pas beaucoup plus mature que son élève.

Du coup, beaucoup de réponses tentent d'infliger le label de pédo à OP alors que ce n'est pas le cas. Je comprends OP quand il est dégoûté par les vingtenaires qui fument et se la racontent avec leur carrière naissante et leurs voyages vite fait à la con : elles n'ont que de la gueule, et il en a marre de ça. Je me souviens d'avoir eu la vingtaine et être révulsé par ce genre de nanas qui cachent derrière leur attitude soi-disant badass qu'elles ont un total vide de substance. En comparaison l'élève doit paraître bien plus intéressante, c'est certain.

Après OP devrait peut-être s'abstenir de remarques sur le collègue "qui se tape trois ou quatre bouts de viande juste pour se faire lustrer la queue", ça forcément ça fait pédo et macho. Mais il n'est pas le conservateur qu'il pense. Il est juste, lui aussi, comme son élève, immature au sens mauvais et bon du terme (le bon sens étant : pas encore assez pourri par la vie pour être une coquille vide), et c'est probablement ce qui les attire l'un envers l'autre (si l'élève est bombasse et maline elle pourrait se trouver plein de mecs pour lui servir de faire-valoir, les godemichets-avec-gros-portefeuille courrent les rues, et elle aurait même pas à le cacher puisqu'ils ne serait pas profs).

En conclusion, vous avez en réalité plus en commun que vous ne le pensez, mais c'est une phase de vos vies respectives. Vous avez peut-être l'opportunité de grandir un peu ensemble avant d'attaquer un autre chapitre de la vie. Trois ou quatre années où vous allez délirer sur le sens de la vie, faire de vrais beaux voyages ensembles (et pas des saut de puce à la con vite fait à l'étranger pour frimer sur son instagram avec une photo de ses pieds dans un spa), avoir des parties de jambes en l'air de folie, et sortir de là avec une idée plus claire de ce que vous ferez de vos vies. Mais y a peu de chances que ce soit ensemble.

Et après ? pourquoi une relation devrait forcément durer pour la vie ? C'est pas comme si OP ou son élève donnent l'impression de vouloir se marier et faire des gosses. S'ils doivent rompre un jour c'est vraiment si grave ?

L'année est presque fini, voyez où ça vous mène et profitez-en bien mais ne pensez pas trop à l'avenir quand même.
>> 56932
Fichier 152243862655.gif - (3.56MB , 256x188 , 1504869765283.gif )
56932
>>56821
MDR
Tu est venu ici sur mes bon conseils, ca fait un bail que j'ai pas vérifié ce site. As tu recu de bon conseils au moin ?
>> 56933
>>56932
T'as qu'à lire le fil pour le savoir. Ah non attends, vu ton écriture tu viens de cable6, tu ne sais donc pas lire.
>> 56940
>>56932

PO ici. C'était l'ânon français de 4chan ?
>> 56941
>>56923

PO ici. Ton message est assez vrai mais par contre je ne suis pas le reclus que tu décris.

Tout d'abord j'ai eu un parcours atypique et que je n'ai pas bossé que dans l'enseignement.

Ensuite même pendant mes études je sortais beaucoup, je n'étais pas du tout un rat de bibliothèque. Pas du tout l'étudiant austère et ennuyant. Même si mes messages ici sont très neutres et descriptifs, dans la réalité je suis enthousiaste et extraverti. C'est d'ailleurs de cette manière que je fais cours. En général les gens sont très surpris quand ils apprennent que je suis prof de philo.

Mais pour tout le reste c'est assez juste. Sur le plan émotionnel je suis plutôt immature. J'ai mis longtemps à me responsabiliser tant sur le plan purement pratique de la vie, qu'au niveau émotionnel/affectif.
>> 56958
>>56941
>J'ai mis longtemps à me responsabiliser tant sur le plan purement pratique de la vie, qu'au niveau émotionnel/affectif.
Ce fil prouve que ce n'est toujours pas le cas.
>> 57157
Fichier 152366297316.png - (632.06KB , 716x452 , all smiles.png )
57157
>>56940
Moi-même, pour te servir !
>> 57617
Le Bac c'est dans un peu plus d'un mois.

PO, je demande une actualisation de ta situation. As-tu croqué le fruit pas si défendu ? Vas-tu lui proposer des séances personnelles pour la préparation de son examen ? T'es tu fait dénoncer comme un harceleur de mineure #meetoo ? As-tu simplement fantasmé sur la possibilité d'une fÎlLE en te caressant derrière ton pupitre ?
>> 57626
Ouais, on veut savoir si le narcissique a baisé l'allumeuse !
>> 57636
>>57626
Grains de riz.
>> 57680
Fichier 152589833526.jpg - (78.53KB , 548x548 , Best-Australia-Day-BBQ-Recipe.jpg )
57680
>>57617
>Le Bac c'est dans un peu plus d'un mois.
Y'a le C'hamadan avant ça Anone
>> 58162
>>57617

Bien évidemment que non.

Sinon il n'y a pas vraiment de nouvelles. Son attitude est la même, même si elle est, comme beaucoup d'élèves, stressée par le bac + parcoursup. Elle m'a rendu d'autres travaux, pas de rouge à lèvres cette fois. Mais elle vient encore me parler à la fin du cours. Et pas forcément du cours, par exemple récemment de Westworld, ou tout simplement pour poser des questions personnelles.

J'ai eu une fin d'année assez chiante sur le plan professionnel, donc pas trop eu le temps de fréquenter d'autres filles, à part quelques petits trucs insignifiants. Mon approche du "problème" demeure la même pour le moment : on verra après le bac et si je fais quoi que ce soit ce serait en la prévenant au préalable des risques (confusion intérêt pour le prof/intérêt pour la personne, conséquences sociales, etc).
>> 58184
Fichier 152771554535.jpg - (79.07KB , 950x534 , parlenousdetoi.jpg )
58184
>>58162
Tu dois nous en dire plus pour que l'on puisse te donner notre approbation et respect, sinon on risque de perdre intérêt et ce serait dommage quand tu es si proche du but. Quelles sont tes aspirations ? Ta philosophie personnelle ? Si tu devais choisir une chose en toi qu'elle doit aimer et admirer, ce serait quoi ? Je pense aussi que nous ne pouvons pas vraiment évaluer ta situation sans te voir, il nous faudrait une photo de ton visage pour lire le langage non-parlé sur tes traits et tes yeux, et nous permettre de comprendre pourquoi elle vient à toi.
>> 58410
>>58162
"pas eu trop le temps de fréquenter d'autres filles à part quelques trucs insignifiants"

C'est vraiment des objets les femmes pour toi hein...
>> 58412
>sois moi
>crush sur mon prof de philo
>il me propose un cours particulier
>je le suis, imaginant un cours particulier sur Freud, si tu vois ce que je veux dire
>c'est un cours sur Heidegger


 
Raison