/a/ – Arbitraire

[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]
Posting mode: Reply
Courriel
Sujet   (reply to 56779)
Message
Fichier
Vidéo   Help
Mot de passe  (pour supprimer le message ou le fichier)
  • Types de fichiers autorisés: GIF, JPG, PNG
  • La taille des images est limitée à 8192 Ko.
  • Les images supérieures à 250x250 pixels seront réduites.
  • 1070 utilisateurs uniques. Voir le catalogue

/a/ - Selon toi Ânon, quelles sont les trois villes de ...
Fichier 15202720842.jpg - (35.29KB , 460x493 , mange ma baguette.jpg )
56779 56779
Selon toi Ânon, quelles sont les trois villes de France les plus surcotées ? Quelles sont les trois villes de France les plus sous-cotées ?

Aussi, prouve moi que l'ouest n'est pas la race maîtresse : https://www.lexpress.fr/emploi/le-palmares-20...
Agrandir toutes les images
>> 56780
Surcoté :
Paris
Paris
Paris
>> 56781
Surcotées :
- Bordeaux, sorte de bâtard entre Paris et Montpellier ou Toulouse, et possède les défauts des deux. Devient le dortoir des parisiens donc ça empire.
- Nantes, paradis des punks à chien et des mendiants. Je serais curieux de voir le poids de cette ville dans la consommation française totale d'alcool et de cigarettes. En attendant, la ville est crado et mal entretenue. Circuler est une horreur.
- Metz. Pas une ville bien cotée à la base, mais cette ville est un sinistre étron posé sur ce tas de fumier qu'est la Lorraine. Vide abyssal, froid, gens mous et sans personnalité, ville entière prostituée au Luxembourg. La déprime.
>> 56782
Surcotées : les villes
Remplies de fifrelins persuadés qu'il y a moins de fifrelins dans leur ville parce qu'ils y sont.
>> 56783
Fichier 152031471630.png - (1.31MB , 1021x637 , 1520285794324.png )
56783
>>56782
Surcôtés: le droit à la vie des petits cons prétentieux qui se pensent trop bien pour le régionalisme populaire. Va te faire foutre et laisse ces ânons critiquer les villes qu'ils trouvent sinistres, même si j'aimerais qu'ils donnent aussi une petite éloge de leur ville préférée.
>> 56784
>>56783
Surcôtés: le droit à la vie des petits cons prétentieux qui se pensent trop bien pour être un petit con prétentieux qui se pense trop bien pour le régionalisme populaire. Va te faire foutre et laisse ces ânons critiquer ces anons qu'ils trouvent sinistres, même si j'aimerais qu'ils donnent aussi une petite image de leurs varans préférés.
>> 56785
Fichier 152032220723.jpg - (41.88KB , 501x445 , 1520019522467.jpg )
56785
>>56784
>le gamin vexé en vient au jeu de l'écho
>> 56786
>>56780
Bon je vais rentrer dans ton jeu, mais tu reproches quoi exactement à Paris ? OK c'est cher et il y a du monde, mais si tu as les moyens et que tu n'es pas ochlophobe, ce n'est pas si terrible, si ?

>>56781
Je trouve que Metz ne s'en sort pas trop mal, compte tenu de sa taille, et effectivement le fait qu'elle se trouve en Lorraine. La ville est en train de pas mal évoluer, il y a un bon dynamisme culturel, et avec la création de la région Grand Est, la ville fait en sorte d'être présente sur des gros projets régionaux, et développe des liens avec Strasbourg.
Non vraiment, il faut la comparer à Nancy pour voir à quelle point Metz n'est pas si mal.
>> 56787
Non mais comment est-ce que vous savez que vous avez fait le tour d'une ville ?
Vous avez rencontré tous ses habitants ?
Vous avez testé tous les bars/concerts/musées etc. ?
Y a pas assez d'une vie pour tout ça.
>> 56788
>>56787
Mais c'est justement le but pauvre tache. Personne ne peut saisir l'entièreté d'une ville et personne n'a les mêmes critères et ressentis non plus. C'est pour ça qu'il est toujours intéressant d'entendre quelqu'un qui a une représentation d'une ville totalement opposée à la nôtre.
>> 56789
>>56786
Si tu te cantonnes à Metz centre, oui c'est charmant et il y a quelques sorties à faire. Le Centre Pompidou Metz est sympa et a quelques très bonnes expos.
Si tu prends la ville dans son ensemble, c'est simple : il n'y pas un seul cm² hors du centre ville qui ne grève pas la moyenne de tous les quartiers de Metz réunis. C'est vraiment un dortoir pour le Luxembourg, et ça se sent dans la mentalité des gens, et c'est affreusement déprimant.
Nancy bouge plus, a de (bien) meilleurs transports, un tissu urbain bien mieux équilibré et une population plus dynamique.

>>56780
Assez d'accord avec >>56786. De plus, Paris étant globalement assez basse dans l'estime de la majorité des gens, on ne peut pas vraiment dire qu'elle soit surcotée. Ni surcotée ni sous-cotée pour moi.
>> 56790
>>56789
J'ai l'impression que ton problème avec Metz se retrouve dans un grand nombre d'autres villes : dès qu'on sort du (petit) centre ville qui est à peu près dynamique, on se retrouve dans des zones résidentielles inactives.
En revanche tu connais manifestement mieux cette ville que moi, donc je te fais confiance pour ce qui est de la mentalité des gens.
Du coup je m'imagine que cet aspect dortoir est un peu comme pour Mulhouse, qui est un dortoir de Bâle. Même si Mulhouse est probablement pire que Metz, pour d'autres raisons.
>> 56791
>>56789
Ouais, mais Nancy, c'est moche.
>> 56792
>>56780
Ceci.
>> 56793
>>56790
Si tu ajoutes un urbanisme mal pensé, un service de transport en commun calamiteux et une composition sociale dont je ne piperais mot pour éviter de passer pour un péteux, oui tu tiens avec Metz une bonne ville de merde.

Aucune ville de la moitié ouest du pays n'est construite sur ce modèle de centre vivant et dortoirs tout autour. A Metz, tu es quasiment obligé d'aller dans le centre pour tout, pas mal de services manquent ou sont trop rares dans le reste des quartiers. Globalement, la ville est mal conçue, y compris le centre ville même si c'est un endroit agréable.
>> 56794
>>56785
Raté, profilânon. Je ne suis pas >>56782 .
>> 56795
>>56786
Bon c'était un peu facile et pour la blague mais je pense vraiment cette ville surcotée :
- c'est horriblement cher (loyers, magasins, bars et restaurants)
- beaucoup trop grand (il faut une heure pour aller d'un point A à un point B), les boulevards sont trop larges
- beaucoup trop de monde (et pas que du beau monde, c'est souvent la cour des miracles)
- extrêmement sale (j'ai toujours trouvé cette ville très sale, depuis plus de 10 ans que j'y passe régulièrement je trouve que ça ne s'arrange pas)
- la circulation automobile y est un enfer, à pied on te laisse jamais traverser, en moto il y a trop de pavés et en mauvais état
- les transports sont sales, délabrés, puants, bondés et tu es importuné à chaque arrêt de métro par des mendiants ou des joueurs d'accordéon roumains sans parler des pickpockets
- énormément de clochards dans les rues et de vendeurs à la sauvette
Je pourrais certainement continuer si j'en avais pas la flemme. Aujourd'hui, j'ai tendance à éviter au maximum d'y aller alors que j'habite en « banlieue ».
>> 56796
>>56795
Je pense que comme beaucoup de gens (dont moi), tu connais le Paris du tourisme et du transit entre deux gares (ou autres moyens de transports en commun). J'ai donc une image de Paris similaire à la tienne, mais qui ne colle pas totalement au portrait que m'en dressent les "parisiens" (entre guillemets car je considère parisien quiconque y habite). J'en déduis que la ville doit posséder des visages plus agréables que je ne connais pas.

Enfin, se taper un changement de gare à Paris (hormis l'axe Montparnasse - gare de Lyon qui est assuré par un très charmant service de bus) est quelque chose de formateur, aussi pénible soit-ce.
>> 56798
>>56795
>>56796
La vraie bonne raison d'être à Paris, c'est que si tu en as les compétences sociales et intellectuelles, tu as énormément d'opportunités de t'insérer dans les cercles d'élites d'échelle nationale voire mondiale.

La très grande majorité des parisiens n'a aucun avantage qui surpasse objectivement les inconvénients de la capitale par rapport à Lyon, Toulouse ou Nantes ; c'est un authentique titi parigot qui vous le dit.
>> 56799
Ville sous-côtée : Paris.

Vous avez tout simplement les nerfs trop fragiles pour pouvoir devenir accro au stress, les réflexes trop peu vifs et la connaissance bien trop pauvre pour éviter les foules dans les transports, et le pas bien trop lent pour arpenter réellement la ville.
>>56795 met une heure pour parvenir d'un point A à un point B. Certes je mets 1h30 pour rentrer chez moi proche de la ceinture périphérique depuis mon lieu de travail, dans le centre. Mais seulement si j'y vais à pieds, en métro c'est une demi-heure, mais puisque je suis suffisamment malin pour prévoir mes trajets en dehors des heures de pointe, je préfère prendre le bus, rester assis, voir la ville et méditer. Il faut vraiment avoir vécu toute sa vie dans un patelin horrible pour trouver que Paris est immense, Moscou est quatre fois plus grand, et beaucoup moins bien desservie en terme de transports.
Oui, Paris c'est une expérience personnelle, mais je crois qu'au fond il faut être élu pour aimer y vivre. Tant mieux pour vous si vous êtes heureux ailleurs.
>> 56800
>>56799
>Moscou est quatre fois plus grand, et beaucoup moins bien desservie en terme de transports.
Alors toi, personne t'as dit qu'il y avait un métro à Moscou. J'ai rarement vu un métro aussi pratique et bien fait, surtout considérant la superficie de Moscou.
>> 56801
C'est dommage que dès qu'on parle de villes française, ça déraille trop souvent sur un débat pro/anti Paris, et qu'il soit plein de mauvaise foi (même si je dois accorder que sur la verte c'est plus raisonnable qu'ailleurs, heureusement).

Je pense que ce n'est pas le but du fil, donc je vais relancer avec une ville que je dirais sous-cotée (avec de nombreuses réserves) : Marseille.

On dit beaucoup de choses sur Marseille, souvent en (très) mal. Quand je m'y suis installé je partais donc avec des aprioris négatifs mais après y avoir vécu deux ans, et même si je ne souhaite pas y vivre à nouveau (j'ai préféré retourner à Paris), j'ai été agréablement surpris.

Certes la ville est dégueulasse et souffre de gros problèmes d'incivilité, mais il n'empêche qu'elle est très agréable à vivre une fois qu'on a réussi à passer outre. Il y a quand même quelque chose de particulièrement satisfaisant à pouvoir, depuis le centre ville, prendre un bus et se retrouver en 15 minutes dans une petite anse et pique-niquer en regardant le coucher de soleil les pieds dans l'eau, ou prendre un bateau et arriver dans un parc naturel protégé sur une île, faire la fête tout l'été sur des terrasses immenses, des cours ou des plages... Et puis globalement les gens qu'on rencontre sont aimables, et on se lie vite d'amitié : alors que je ne connaissais personne en arrivant, en très peu de temps je pouvais me balader d'une terrasse de café à une autre et y croiser de sympatchiques connaissances. Avec un loyer très raisonnable on peut avoir des appartements magnifiques.
Un aspect qui m'a agréablement surpris est également la vie culturelle : comme la ville a privilégié les gros projets permettant de développer le tourisme ou les divertissements populistes, toute une scène alternative hyper dynamique et créative s'est développée, faisant beaucoup avec de la débrouille et de l'entraide entre artistes, collectifs et lieux. Mais au delà de cette scène alternative, on trouve aussi des festivals en tous genres (spectacle vivant, musique contemporaine ou expérimentale, film documentaire...) de très grande qualité. Il existe aussi un très grand nombre de galeries et structures d'art contemporain beaucoup moins élitistes qu'à Paris. Deux fois par ans sont organisés des grands parcours à travers la ville, lors desquels toutes les galeries font leur vernissages en même temps, et on peu se balader de vernissage en vernissage, en faisant le pique assiette, discutant avec les artistes, finissant la nuit de manière festive dans de grands ateliers, et remettant ça le lendemain.

Bon, je raconte là une expérience personnelle de la ville, et je reconnais qu'en fonction du milieu social et culturel, ainsi que du quartier où l'on habite, cela peut varier énormément.
>> 56802
Oui, parlons maintenant de villes sous-cotées.
J'ai réfléchi quelques jours aux trois que je voulais citer. On restera dans l'ouest pour moi, et je ne suis pas sur que ce soit du chauvinisme. Il faudra noter que je n'ai visité que trois ou quatre villes situées plus au sud de Lyon toutefois, et jamais été au dessus d'Amiens.

• Tours : peut-être l'une des meilleures villes où vivre si l'on a entre 20 et 30 ans. Certes la circulation n'y est pas fabuleuse, mais la vie sur place est vraiment agréable. C'est joli, il y a peu à marcher pour avoir de beaux endroits naturels, pas trop grand et pourtant très vivant, une grosse vie culturelle, et un coût de la vie raisonnable. Les gens sont gentils et ouverts d'esprit.

• Angers : j'ai hésité à la citer car c'est une ville à qui on dresse des couronnes de lauriers depuis déjà des années, donc pas vraiment sous-cotée mais plutôt mal connue. Vraiment, c'est une ville irréprochable : centre agréable, quartiers historiques enchanteurs, parcs sauvages très bien aménagés, climat doux, population étudiante et/ou cultivée, des monuments partout dans le secteur... La vie y est dénuée de stress, même pour un automobiliste, et la ville revêt un aspect moderne et propre absolument partout.

• Le Mans : moins vivante que les deux précédentes, et une population qui m'a toujours semblée un peu déprimée. Pourtant c'est vraiment un coin sympa, avec un centre où il est agréable de se promener, une vie culturelle honorable. Bien entendu, la ville marque de gros points à quiconque aime les voitures ou les motos, mais au delà de ça, beaucoup de quartiers sont charmants, et les environs de la ville sont bucoliques (Alpes mancelles, Mayenne...). Avec ladite Mayenne, probablement une bonne ville où finir ses vieux jours.
>> 56806
À en juger par mon expérience,

>Villes de France les plus surcôtées
— Quelles
— Compiègne
— Montfoulan

>Villes de France les plus sous-côtées
— Escamélieu
— Girg
— Tarjet-en-feule
>> 56813
>>56806
>villes
>> 56815
>>56813
>villes réelles

>>56806
Peux-tu nous expliquer en quoi Escamélieu et plus attrayante que Montfoulan ? Car la dernière fois que j'y suis passé, le transport en commun se faisait exclusivement en calèche, d'accord, gratuite pour tous, mais le cocher était clairement bourré et ne respectait pas la signalisation qui était à peine visible sur ces foutues routes pavées.
>> 56816
Fichier 152097860217.jpg - (43.38KB , 660x438 , kumamon2.jpg )
56816
>>56815
Riz.

Je n'ai pas la prétention de connaître suffisamment six villes françaises ainsi que la réputation de chacune pour pouvoir répondre à OP.
>> 56996
>trois villes de France les plus surcotées
Paris, Nantes, Nice
>trois villes de France les plus sous-cotées
Bamako, Yamoussocro, Cayenne
>> 57001
Surcôtés :

-Toutes les villes du sud, de l'ouest, et du sud ouest.

Sous côtées :

-Paris quoi qu'on en dise. Reims. Albi. Tours.
>> 57002
>>56996
>insinuant que Bamako n'est pas en France
>> 57006
>>57002
>Insinuant que Bamako et Paris ne sont pas une seule et même ville.
Précisé pour toi.
>> 57381
>Souvenir de Paris en 1961
>Les africains qui s'y rendaient étaient des chefs d'états
>Le Général de Gaulle venait les chercher à Orly
Le charme est désuet de Paris avant sa colonisation.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1320457m
[Revenir] [Fil entier] [50 derniers messages]


 
Raison